06 22 27 82 38 lecoindela3d@gmail.com

Usinage CNC ou impression 3D ?

L’usinage CNC c’est le contraire de l’impression 3D. L’usinage retire de la matière, l’impression 3D en ajoute. Mais le fonctionnement de la machine est le même. Un programme informatique décrit le chemin couche par couche (entendez sur l’axez Z, vertical) qui sera emprunté, soit par une buse qui déposera de la matière pour une imprimante 3D, soit par un outil de coupe qui retirera de la matière à un bloc pour l’usinage CNC.

Une image qui représente bien cette idée consiste à voir l’impression 3D comme un sculpteur qui ajoute de l’argile à son œuvre et l’usine CNC comme le tailleur de pierre qui retire la matière au bloc qu’il a sélectionné.

   L’usinage CNC est depuis de longues années très présent dans le paysage industriel. L’impression 3D, beaucoup plus récente (tout est relatif, elle existe depuis les années 80), se rend de plus en plus indispensable et n’est pas toujours vue comme une technologie visant à remplacer l’usinage. Je dirais plutôt que ces deux technologies cohabitent parfaitement pour répondre à toutes les contraintes de pratiquement tous les projets. Si une forme n’est pas possible à réaliser par l’une, elle l’est par l’autre. Si ce matériau n’est pas prévu par l’une il l’est par l’autre et ainsi de suite. Dans de nombreux cas, l’une ou l’autre de ces technologies est plus adaptée que l’autre j’en conviens. Mais une pièce imprimée en 3D par ce que impossible à produire par usinage CNC pourra avoir besoin de l’usinage CNC pour finir des trous, un filetage, ou une rainure ou affiner un détail.
Les avantages de l’une et de l’autre L’impression 3D est tout particulièrement adaptée à la production de pièce aux formes irréalisables par l’usinage CNC, c’est son principal avantage. Le principe d’ajout permet de produire n’importe quelle forme, la seule limite étant encore la taille et le niveau de finition attendu et bien entendu les performances de l’imprimante 3D. L’usinage CNC garde ses domaines de prédilection tels que la taille de l’objet à produire si elle est significative. La vitesse de réalisation reste aussi à son avantage ainsi que la variété des matériaux proposés par l’usinage CNC, même si cet écart diminue de plus en plus. En effet, certains rendus restent impossibles à produire par une imprimante 3D. Le principal avantage que conserve aujourd’hui l’usinage est la densité du matériau usiné, et donc sa résistance qu’une imprimante 3D n’égale pas encore. Pour les deux technologies, le coût unitaire des pièces reste identique quelle que soit la quantité de pièce à produire. S’il faut 1 heure pour en faire une il faut 1000 heures pour en faire 1000 mais attention la vitesse reste à l’avantage de l’usinage et peut faire la différence.

Les deux sont donc particulièrement adaptées pour la production d’objets uniques et personnalisés ou de petites séries.Ainsi on les retrouve dans des domaines tels que le médical, le dentaire où chaque élément produit doit être parfaitement adapté au patient, donc unique. Des pièces de rechange pour des objets plus fabriqués depuis des années ou dont la marque à disparue.

Aimez et suivez nous
20
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Voir nos autres réseaux